La faune terrestre et aquatique qui colonise la réserve du Bomelet est riche et variée, avec un fort accent, bien entendu, sur les libellules, grenouilles, tritons, couleuvres d'eau, etc.

La terre ferme, quant à elle, est fréquentée , au ras du sol, par les lézards et rongeurs qui se sont établis dans les amoncellements de grosses pierres ou dans les tas de branches et bois mort laissés à leur usage.

Les renards et chevreuils y sont de passage, tout comme les nombreux oiseaux qui nichent dans les arbres et les taillis.

Chat sauvage. Un chat sauvage (malheureusement tué par une voiture) a été observé par André Pontet début février 2020 sur la route voisine du Bomelet. Une analyse génétique a confirmé qu'il s'agissait bien d'un chat sauvage, observation unique dans la région!

Ibis chauve. Le 18 mai 2020, notre membre, ami et photographe hors pair Franck Delvallez a documenté un Ibis chauve de passage dans le ciel du Bomelet. Il s'agit là de l'une des espèces d'oiseaux les plus menacées dans le monde! On comptait jusqu'au 20 avril 2020 trois individus en Suiisse, mais une femelle est malheureusement morte électrocutée aux Grisons (24 heures, 24 avril 2020). Il ne reste donc que deux individus dans notre pays, l'un dans la région du Seeland, et l'autre baguén°  212 et nommée Sensaï, dans notre région (aimables communications de Lionel Maumary et Franck Delvallez). Un programme de réintroduction a été lancé dans les Alpes, en Allemagne, Autriche, et le sera bientôt en Suisse. Le parc animalier de La Garenne (Le Vaud) y participe et a vu le 13 mai  les premières naissances d'Ibis chauves.

Les papillons, dont certains sont assez rares, trouvent leur bonheur dans l'espace qui leur est dédié la "prairie à papillons". Vincent Baudraz a fait l'inventaire des papillons de jour en 2009 et Pierre Pury en 2019 celui des papillons de nuit.

JSN Solid is designed by JoomlaShine.com